Le minimalisme est-il un mode de vie ou une vie à la mode?

Après avoir lu La magie du Rangement par Marie «Konmari » Kondo, et L’art de la Simplicité par Dominique Loreau, je suis bien plus inspirée pour ranger ma maison et vider mon dressing que pour une nouvelle virée shopping. J’ai découvert ici et là, à travers la presse magazine, la radio, la télévision et Youtube qu’une véritable fièvre du rangement s’était emparée du monde entier. La méthode Konmari dont je vous parlais lors du dernier article est devenu un titre de vidéo Youtube récurent. Telle blogueuse range son bureau, telle blogueuse trie ses chaussures… Je n’avais rien vu de plus intime depuis la mode des vidéos « My Morning Routine » ou l’on voyait unetelle manger des céréales bio pendant que unetelle faisait dix minutes de yoga. Chacun et chacune déballe son immense bazar aux yeux de tous afin de montrer dans quelle opulence ils vivaient et décident de rassembler le tout en tas pour se faire un choc visuel et en faire un à leur viewers. Ce type de vidéos prêchent la bonne parole, et c’est très bien. Cependant, en lisant ce livre, j’ai aussi eu envie de le faire sans me filmer. Je trouve ça un peu gênant déjà seule de me rendre compte à quel point j’ai pu gaspiller de l’argent et de la place en m’encombrant de trop d’objets. En regardant certaines vidéos, je me suis sentie juge de la vie des autres du genre « non mais de combien de t-shirts blancs elle à besoin cette meuf? ». Et c’est ce qui est dérangeant.

Mais c’est peut-être parce que j’avais déjà commencé à lire L’art de la Simplicité de Dominique Loreau que j’ai ressenti cela. Alors que Marie Kondo cherche à « organiser le monde » en faisant la promotion de sa méthode autour du globe, Dominique Loreau, une française installée au Japon depuis de nombreuses années prône la simplicité et l’individualisme. Non pas le mauvais individualisme égoïste et malsain. Mais plutôt celui qui permet de s’accorder plus d’attention, de remettre sa propre personne au centre de sa vie, de s’occuper de soi tout simplement. Et cette façon de vivre n’implique ni une caméra ni un auditoire. Il implique de se remettre en phase avec son enveloppe corporelle, son esprit et ses envies afin de vivre une plus belle vie, en bonne santé, en bonne compagnie et dans la sérénité.
L’art de la Simplicité parcours des sujets tels que le minimalisme matériel, l’alimentation, la santé, l’hygiène, les relations avec les autres ou l’image que l’on donne de soi. Tout un programme pour se recentrer et mieux vivre selon un modèle qui a fait ses preuves depuis des siècles au Japon et dans d’autres pays d’Asie.

Le plus important c’est de vivre heureux et en harmonie totale avec le monde qui nous entoure. Je continuerai à regarder des vidéos de blogueuses sur Youtube car elles donnent souvent des conseils intéressants, mais remettre de l’ordre dans sa vie devrait rester un sujet secret et intime. Et surtout, quand on a touché au but et qu’on se sent enfin bien dans sa vie, il faut laisser les autres faire leur chemin à leur rythme et essayer de ne pas être tenté de se transformer en Know It All. Chacun à son rythme, chacun sa route et chacun son chemin #tontondavid #vintage

Myriam.