Non classé

Le mouton ouvre sa grande gueule!

C’est le surnom que les crados-geeks pourraient me donner, c’est donc pourquoi je les nomme ainsi! Ayant développé depuis plusieurs années une attirance pour les produits fruités californiens, je n’ai de cesse d’entendre ces perpétuelles réflexions “c’est cher”, “tu es fou”, “c’est pour les moutons”, “on fait pareil avec un pc”, “oui mais sous Android tu peux personnaliser le délai de latence de l’affichage du menu de droite dans les paramètres”…
 Mais oohh réagissez les copains, vos bidouilliages j’en ai rien à foutre! Je conçois ma vie comme des instants de plaisir, pas des longs moments d’ennui: personnaliser soi-même des tas d’options pour arriver à un résultat quasi identique dans l’unique but du gain d’argent est d’ailleurs un mauvais calcul. Les laptops en sont l’exemple, quoi de plus clair, net, silencieux et précis qu’un macbook? Un “asus X350 je sais pas quoi” vous me direz? Dès le départ ça semble compliqué et pour cause ça l’est. Dites-vous bien que pour le commun des mortels qui peut mettre les moyens dans un outil qui lui plaît, votre seul argument qui est le prix, lui sera totalement égal. La vision de la réussite c’est d’arriver à optimiser du temps, pas de l’argent, car votre temps est plus précieux qu’une somme, car justement c’est le temps qui créé de l’argent. Admettons que vous êtes un fou et que vous trouvez le laptop de vos rêves à 30% moins cher qu’un Apple, dès le début c’est moins sexy de passer des heures à comparer des pc (sur catalogue ou sur internet) que de craquer deux smic en magasin pour l’objet convoité. Mais surtout combien de temps allez-vous y passer? 1h? 2h? 10h? Economisez ce temps et travaillez, créez, inventez, passez de bons moments. Je veux bien que cela vous excite de comparer la version de la carte graphique sur des benchmark réalisés par des pros (qui gagnent de l’argent eux) mais arrêtez donc avec ces futilités. Il est d’autant plus dommageable de comparer vos résultats avec ceux de la pomme, cette dernière développant son propre OS et ne proposera jamais le même rendu à composants égaux (mais mieux). Un mac ne plante (presque) pas (je vous fais une fleur les geeks), n’est pas bruyant, peu encombrant, bien pensé avec un design performant (pour les incultes j’évoque le design industriellement parlant, les composants pensés pour s’assembler en optimisant le ressenti utilisateur, la robustesse, l’encombrement…) avec le simple exemple du chargeur aimanté qui évite la catastrophe de “pieds dans le fil” pour les moins habilles… Alors réellement l’argument du prix voyez-vous je m’en balance, car sur catalogue oui les entrées de gamme sont onéreux comparés aux entrées de gamme (bas de gamme vu la qualité) des constructeurs qui se marient avec leur soit disant magnifique et beau Windows 8, les mêmes qui ont fournit du vista ou du 2000 professionnel… Car un prix brut n’est pas comparable si l’on ne prend pas en compte le facteur qualité, c’est d’ailleurs toujours le rapport qualité/prix que vous avez en tête même sans vous en rendre compte. SI je vous dis “je te vends une voiture à 5000€”, selon la conception que vous avez de la voiture cela peut être cher (en ayant une Peugeot 106 en tête) ou très peu cher (pour un Porsche Cayenne flambant neuf). C’est donc rapport à votre besoin que tel ou tel prix vous semble abordable ou exorbitant. Il en résulte que pour les esprits limités (je sors du contexte guéguerre Apple le temps de la phrase) ceux qui trouvent tout trop cher sont des espèces qui n’ont aucune ambition, dans le sens où ils se disent que jamais de leur vie il ne pourront dépenser une telle somme, là ou l’autre l’ambitieux, lui, ne voit qu’une contrainte de temps pour parvenir à rassembler la somme (à force de travail, d’économies et de motivation). On en revient à mon rapport entre l’argent et le temps. Ceux qui veulent faire évoluer les choses ne restent pas dans leur canapé à pointer du doigt ce qui sont occupés à changer le monde. Je clos cette phrase et repars au front en vous posant juste une question simple (mais longue): Pouvez-vous me fournir pour le même prix qu’un MacBook pro (retina 2013) soit 1300€, une machine qui ne fait pas de bruit, avec un matériel solide (pas les touches pourries des HP, ni des touches plates et grosses de asus qui se brise assez vite), peu encombrant (pas de gros chargeur dégueulasse qui déborde et qui ne se range que très mal), bien “designé” (pas d’écran qui craque en deux mois, de port usb chiant à connecter, pas de composants montés à l’arrache qui ne crée qu’une mauvaise aération), pas de plastique low cost à tout va (oui j’ai un budget de 1300 euros tout de même !), avec les mêmes spécifications techniques (rien de bien énorme comme diraient les geeks-pourris), sans les logiciels pré-installés qui vont périmer dans 2 mois, sans besoin d’anti-virus, sans matériel comme un imprimante ou l’on doit passer 15 min d’installation pour une simple impression à la volée, sans menus complexes lorsque l’on veut juste régler la luminosité ou mettre play/pause facilement… Je pense que vous avez du boulot… Et bien sûr je souhaite payer en 10 fois sans frais avec livraison 48h. J’oubliais, comme un macbook, je veux pouvoir dans 2 ans le revendre à 70% de son prix pour m’acheter une nouveau petit bijou (et oui l’upgrade de composants si facile chez les concurrents (type ram, carte mère, disque dur) ne remplace en rien une batterie de deux ans, ni un clavier abimé, ni un ventilateur qui n’est plus sous garantie… Et j’en passe… Je continue avec le prix de la main d’oeuvre pour monter le tout ou vous allez me soutenir que je peux bien prendre une demi journée pour changer la ram d’un pc?. A vos recherches les amis, c’est vous qui perdez votre temps, pas moi…

Sur ce je vous laisse,  faites de beaux rêves !

F.

Standard
Non classé

Je vais bien et je vous emmerde!

Même si tu ne réponds pas à mes « bonjour » quand je rentre et à mes « au revoir » quand je sors de ton bus, toi chauffeur aigri, ça m’est à la longue tout à fait égal, je garde le souvenir de l’autre qui par politesse lui m’accueille à sourire ouvert. Il est grave d’ailleurs de parler de politesse, car cela s’apparente plus à de la normalité pour une vie sociale équilibrée (l’épanouissement viendra plus tard et c’est un autre sujet). Pour aller bien, soit il faut se mentir à soi même, soit mentir aux autres, soit ne pas mentir du tout, j’ai choisi le dernier choix. Ça n’est pas le plus facile à mettre en place mais certainement le plus simple à comprendre car justement il n’y a rien à comprendre, juste être soi même au moment présent et si l’envie vous prend de mentir, mentez vous à vous même en pensant que le futur sera différent. On peut aussi appeler ça le rêve, c’est plus sexy et ça ne fait de mal à personne… Si vous me suivez toujours et que vous vous êtes menti à vous même en prévoyant pour demain des choses impossibles, réalisez vos rêves et vous verrez que vos mensonges disparaîtrons instantanément. Ça peut paraitre bête, mais entre quelqu’un qui réussi sa vie et touche le bonheur et un parfait mythomane au bord de la slyzophrénie, il y a juste le facteur « réalisation » qui chez l’un est un moteur quand chez l’autre il est un frein.
Oui j’ai donc l’ambition, je touche tous les jours des instants de bonheur, je crois en l’avenir pendant les périodes de haut ou de bas… Alors soyez polis, dites bonjour à votre prochain et si vous baissez les bras avant de les lever, arrêtez d’en vouloir à vos voisins qui eux peut être ont de l’ambition et peuvent aisément ignorer ceux qui pour eux ne sont que des corps sans vie et peut être plus tard sans âme.

Quant à moi je vais bien et je vous…
Remercie de votre lecture.

F.

Standard
Life

Aujourd’hui je viens d’avoir une très bonne idée!

Au fil des années et après multiples tentatives, j’ai eu le déclic à l’instant même, enfin il y a 12h exactement…

Finies les longues heures de recherche de la bonne image qui mettra un post en valeur, finies les soirées à rallonge à essayer de paramétrer le énième bout de code pour que le texte soit pile poil aligné avec l’encart en haut à droite et la photo juste à gauche pour que ça rentre exactement dans l’angle de vision que 28% des visiteurs voient directement en arrivant sur la page, finies les frayeurs de modifications de thème sur la version directement en ligne tout ça pour réduire une marge invisible, fini de me demander continuellement comment enrichir des articles pour un meilleur référencement, fini d’avoir l’impression de « devoir » plutôt que de « vouloir », fini de me mettre tout le temps à la place du lecteur quitte à dénaturer mes propos pour le grand public, fini de laisser tomber quelques visiteurs assidus ou non qui finalement trouvaient mes efforts intéressants pendant une à deux secondes, fini de me poser la question « et si ça marche, quel modèle dois-je blablabla », fini d’être poli, fini de réfléchir, fini de m’arrêter à peine commencé.

Une ligne éditoriale claire: le zig zag! Du tout venant et exclusivement en texte (c’est mieux responsive !). Des humeurs, des coups de gueules, des avis sur les derniers films pourris que j’ai vu et des mensonges grossiers pour embellir ceux que j’ai apprécié. Mais aussi un peu de geek de temps en temps, des pensées à propos de la société, des retours sur mes voyages. Je reviens sur ce que je viens de dire mas pour les images il n’y en aura pas sur le site, elles seront accessibles sur d’autres plateformes type flickr, instagram ou autres (si vous souhaitez me conseiller les commentaires servent à ça entre autres insultes). Elles ne seront que le concret de votre imaginaire et sans full HD, c’est trop cher et encombrant le bon matos!

Sur ce, enchanté de notre rencontre.

F.

Standard